les vikings : rollon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les vikings : rollon

Message  jpierre le Dim 6 Juil - 22:42

La Normandie doit son origine et son nom aux Vikings. En l’an 911, le roi Charles le Simple concède à Rollon un territoire de part et d’autre de la Seine. Ce chef viking, qui a parcouru les mers et a pillé le royaume, devient le premier maître de la Normandie. Retour sur un personnage dont la légende a éclipsé la véritable biographie.
- Depuis le règne de Charlemagne (la fin du VIIIe siècle), l’Europe carolingienne est attaquée par les Vikings. Ces peuples scandinaves, appelés aussi Normands (autrement dit les « Hommes du Nord ») sont surtout intéressé par le pillage des richesses des abbayes et des villes, du moins dans un premier temps. Les raids vikings s’intensifient à partir des années 840 et frappent la future Normandie. Riche, la région est une proie tentante d’autant plus qu’elle possède une façade maritime et un axe de pénétration privilégiée pour les drakkars : la Seine. Malgré la mise en place de mesures défensives, les descendants de Charlemagne, les rois carolingiens, se révèlent incapables d’arrêter le fléau. Peu à peu, des groupes de Normands prennent goût à une installation durable dans les territoires razziés. L’autorité royale est en perdition.
Expédition viking. Avant de s’établir en Normandie, Rollon mena une vie d’aventurier sur les mers occidentales.
- En l’an 911, le roi carolingien Charles le Simple tente de remédier à cette menace récurrente. Il propose un compromis à un chef viking nommé Rollon. Les négociations aboutissent au fameux traité de Saint-Clair-sur-Epte qui marque la naissance de la Normandie. Le roi des Francs Charles le Simple confie à Rollon un territoire de part et d’autre de la Seine. Cette concession forme l’embryon de la Normandie. En échange, Rollon et ses compagnons vikings acceptent de se convertir au christianisme et de s’abstenir de mener des raids contre le royaume.
- Rollon est le chef des Vikings de la Seine. Les récits qui le présentent sont largement postérieurs à sa mort et tendent à broder sur sa vie.Les historiens sont encore à débattre s’il était d’origine danoise ou norvégienne. Selon Dudon de Saint-Quentin, il se met au service d’un roi anglo-saxon puis conduit des raids en Frise ; selon les sources scandinaves, exilé de Norvège, il aurait atteint l’Écosse ou les Hébrides. Rollon finit par s’établir en France, dans la vallée de la Seine.
Lle véritable nom de Rollon : Rolf, Ganger-Rolf, Rou voire Robert…
- Robert est le nom de baptême qu’il reçoit à la suite de sa conversion au christianisme. Quant aux autres dénominations, elles sont toutes exactes. Elles reflètent simplement la variété des langues utilisées. Dudon de Saint-Quentin, parle de Rollo (francisé en Rollon). Les Scandinaves écrivent Rolf (ou Hròlfr). Le surnom « Ganger » vient de la Heimskringla. Il se traduit par « le marcheur ». Selon le professeur de civilisation scandinave Régis Boyer, « Ganger » signifie plutôt « le vagabond » et rappelle les pérégrinations du personnage. Enfin, Rou est le nom anglo-normand de Rollon. Dans la seconde moitié du XIIe siècle, le conteur Wace écrit donc Le roman de Rou pour retracer la vie du fondateur de la Normandie.
- Maître de la région de Rouen, Rollon est installé près du cœur du royaume franc. Il constitue donc une menace directe pour le roi Charles le Simple. Or, en 911, des princes du royaume mettent en déroute l’armée de Rollon devant Chartres. C’est le moment idéal pour le roi de négocier avec ce dangereux voisin. D’autant plus que Rollon n’est pas un chef viking comme les autres. Depuis son arrivée en Francie, il semble avoir développé des liens amicaux voire matrimoniaux avec quelques familles de l’aristocratie franque. En d’autres termes, c’est un « chef normand sur la voie de l’assimilation »
- Les documents postérieurs au traité de Saint-Clair sur Epte révèlent une concession nettement plus réduite. Ses limites exactes ne sont pas parfaitement connues à l’exception de l’Epte à l’est. Le comté de Rouen en constitue le centre. La Normandie occidentale (le Cotentin et le Bessin) n’en fait pas partie, peut-être ni le pays d’Auge, ni l’Évrecin (la région d’Évreux). Rollon et ses descendants vont s’attacher à agrandir cette « première » Normandie. C’est finalement Guillaume le Conquérant, l’arrière-arrière-arrière petit-fils de Rollon, qui achève vers 1050 la conquête de ce que nous appelons aujourd’hui la Normandie.
Gisant de Rollon. Installé dans la cathédrale de Rouen, son tombeau est vide. (XIIIe siecle)
- Rollon est à l’origine d’une dynastie prestigieuse : celle des ducs de Normandie. Mais il ne fut pas lui-même duc…
- Par simplification, les historiens le présentent ainsi mais il n’a en réalité jamais porté ce titre. Les documents de l’époque le qualifie de comte de Rouen, de comte des Normands quand il n’est pas appelé jarl (« prince » en vieux norrois). L’arrière-petit-fils de Rollon, Richard II, est le premier à s’intituler duc de Normandie.
avatar
jpierre
Admin

Messages : 3412
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 47
Localisation : pres de rouen

Voir le profil de l'utilisateur http://chasseurdetresor.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum